06/01/2017 - Quels sont les travaux les plus envisagés par les copropriétaires ?

Baticopro, site dédié aux travaux des copropriétés, a réalisé une enquête en ligne auprès de 317 copropriétaires afin d’identifier leur quotidien en matière de système de sécurité, d’isolation des partis communes, de travaux ou d’entretien.

En ce qui concerne les travaux envisagés, la réfection des façades arrive en première position puisque 39 % déclarent avoir l’intention d’engager ces travaux. Viennent ensuite la toiture pour 25 % d’entre eux, puis les escaliers pour 21 %, l’isolation pour 18 % et enfin le réseau d’eau pour 17 %.

Pour ce qui est des systèmes de sécurisation de l’accès à l’immeuble, le plus plébiscité est l’interphone qui arrive en première position avec 57 %, puis le digicode avec 50 %. Le vidéophone n’est pas tellement demandée avec seulement 15 %. Et pour 38 % des copropriétaires, une porte simple avec serrure est suffisante. Cette étude révèle également que seulement 8 % des copropriétaires ne sont pas équipés d’un système de sécurisation de l’accès à leur immeuble.

La satisfaction en ce qui concerne l’isolation des parties communes est mitigée puisque 40 % en est mécontent.

Contrairement à ce qui peut être parfois ressenti, les copropriétaires sont plutôt contents de leur syndic de copropriétés puisque 60 % se déclarent satisfaits. Parmi ceux qui qui déclarent mécontents, il est à noter que 31 % souhaiteraient opter pour un syndic bénévole. Cela tendra t-il à augmenter la part des syndics non professionnels, qui représentent aujourd’hui 11 % des syndics ? Cela est possible, d’autant que les syndics bénévoles sont de plus en plus nombreux puisqu’ils ont doublé en dix ans.

L’entretien des parties communes est principalement fait par une entreprise spécialisée (56 %). Le recours à une gardienne se fait dans 20 % des cas, alors que 12 % est fait par un employé salarié. L’entretien traité par les résidents et copropriétaires ne se met en place que dans 12 % des cas.

Pour tous ces travaux, nous vous rappelons que vous devez voter en Assemblée Générale, la souscription d’une assurance Dommages-Ouvrages, rendue obligatoire par les articles L 241-1 et L 242-1 du Code des assurances. En cas de non respect de ces articles, une peine de six mois d’emprisonnement et/ou 75 000 euros d’amende est prévue.

Afin de vous faciliter vos démarches, vous pourrez trouver, en cliquant ici, notre questionnaire de demande d’assurance dommages-ouvrages.

Nous disposons des garanties les moins chères du marché, tout en vous offrant des garanties de premier ordre, par l’intermédiaire de notre assureur partenaire AXA, premier assureur français.

Nous vous offrons également la possibilité de souscrire cette assurance jusqu’à un an après la réception des travaux, afin de vous permettre de vous mettre en conformité avec la législation actuelle, même a posteriori.

*Source : www.baticopro.com