03/11/2015 - Comment assurer un immeuble abritant un bar de nuit ou une discothèque ?

De nombreux immeubles de centre ville abritent des bars de nuit ou des discothèques. Cette situation est très souvent problématique pour les copropriétaires puisque les contrats d’assurance « Multirisque Immeuble » excluent, le plus souvent, les bars de nuit ou les discothèques.

La première chose à faire est donc de vérifier les exclusions de votre contrat. Ces exclusions apparaissent sur les conditions particulières et/ou sur les conditions générales de votre contrat. Un simple appel auprès de votre conseil en assurances devrait vous permettre d’y voir clair.

Exemple d’exclusion que nous retrouvons dans les contrats d’assurance : « Les biens immobiliers assurés ne comportent pas de discothèque ni de dancing, boite de nuit, sex-shop, piano-bar, bar avec piste de danse, cabaret, ou établissement de même nature »

Si le contrat exclue la présence de bar de nuit et/ou de discothèque, il faut impérativement prévenir votre assureur ou votre courtier par courrier recommandé de la présence d’un tel établissement et de demander la suppression de l’exclusion liée à la présence du bar de nuit. Si votre assureur refuse, demandez-lui une couverture exceptionnelle (prenant en compte la présence d’un bar de nuit) de deux mois. Ce délai devrait vous permettre de replacer l’immeuble auprès d’un autre assureur.

Il ne faut donc pas traîner pour trouver un nouvel assureur. Sachez qu’il existe certains spécialistes de ce type de risque. Néanmoins, attention aux compagnies « exotiques » avec lesquelles vous aurez le plus grand mal à obtenir une indemnisation en cas de sinistre.

Pour plus de sécurité, privilégiez un assureur ayant son siège social en France.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous souhaitez une offre pour ce type de risque.


Sachez néanmoins que les contrats d’assurance « Multirisque Immeuble » offrant une couverture incluant la présence d’un bar de nuit et/ou d’une discothèque sont nettement plus cher que des contrats standards. De même, les garanties ainsi que la LCI, « Limite contractuelle d’indemnité – Montant maximum que paiera l’assureur en cas de sinistre » seront diminuées. Ceci est dû au fait que la présence d’un établissement de nuit augmente de manière importante la probabilité de survenance d’un sinistre.